Saint-Ursanne a vibré au son de Tribunes Baroques ce week-end

Intitulé Passions, ce programme fait la part belle aux voix de femmes et à des mélanges sonores nouveaux. Il s’articule autour de deux axes majeurs. Le premier est français. C’est le fameux Miserere de Clérambault. Le second est une œuvre oubliée de Samuel Capricornus, pourtant une figure majeure du 17e siècle.

Tribunes Baroques Tribunes Baroques


Actualisé le