Tom Dumoulin: l'ascension du coureur-moderne selon Moreau

Christophe Moreau analyse ce Giro à suspense qui a vu le triomphe d’un rouleur dont le sacre s’est joué lors d’un contre-la-montre final. Un appel à l’évolution

Christophe Moreau

Un grand tour cycliste qui se joue pour quelques secondes. L’événement est suffisamment rare pour qu’on s’y attarde. Le Néerlandais Tom Dumoulin a remporté dimanche le 100e Tour d’Italie avec 31’’ d’avance sur le Colombien Nairo Quintana et 40’’ sur l’Italien Vincenzo Nibali. Phénomène assez dingue. Tout s’est joué lors du contre-la-montre final de 29km entre Monza et Milan.
L’ancien professionnel Christophe Moreau, consultant cyclisme pour RFJ, a livré son point de vue sur ce phénomène rare lundi dans La Matinale.
 

Vers une révolution des parcours ?

Dumoulin, le coureur-moderne. Prêt pour le Tour ?


Actualisé le