Une journée avec les gardes-frontière de la région Jura-Neuchâtel

On a suivi sur le terrain les hommes qui veillent. S’il y a quelques années, leur travail consistait essentiellement au contrôle des marchandises, aujourd’hui, le métier a changé. Il s’appuie d’avantage sur la sécurité des personnes.

Depuis l’ouverture à l’Espace Schengen, la population peut avoir le sentiment que les gardes-frontière sont moins présents sur le terrain. Notre reportage démontre l’inverse. Comme l’explique le Chef d’engagement, le Sergent Olivier Crétin, les premières heures de la matinée et la prise de contact avec les hommes sont primordiales. 

Gardes-frontière Gardes-frontière


Actualisé le