Un joueur du FC Moutier suspendu pour deux ans

FC Moutier

Deux ans de suspension pour un joueur du FC Moutier ! La Chambre disciplinaire pour les cas de dopage de Swiss Olympic a actionné le couperet pour commerce de substances dopantes. Le Prévôtois avait vendu au coureur à pied Michaël Morand un complément alimentaire contenant une substance interdite en compétition.

Selon Swiss Olympic, qui a dévoilé l’affaire ce vendredi matin, les faits se sont produits entre décembre 2011 et mars 2012. Le joueur du FC Moutier - en l'occurence Davy Stadelmann (nom rendu public par Swiss Olympic et Antidoping Suisse) - a vendu plusieurs compléments alimentaires au coureur Michaël Morand, dont un qui n’est pas autorisé en Suisse, contenant de l’octopamine, une substance interdite. Le Courtisan avait été condamné en octobre 2012 à six mois de suspension pour dopage après avoir utilisé ce produit. Il avait alors révélé la source de cette substance prohibée.

Un signal fort contre le dopage

Antidoping Suisse a ensuite engagé une procédure contre le joueur du FC Moutier, pour commerce de substances dopantes. Davy Stadelmann a été condamné à une suspension de deux ans depuis le 10 mars 2013. Il devra aussi payer 800 francs de frais de procédure et 500 francs de dédommagement à Antidoping Suisse. A signaler que ce jugement est une première pour mise sur le marché de substances interdites. Selon Swiss Olympic, il a un caractère de signal pour toutes les personnes qui utilisent des produits prohibés dans le sport.

Une maladresse

D’après ses dires, le joueur prévôtois condamné ignorait que l’un des produits de cette commande était illicite au moment de l’achat et de la revente. Davy Stadelmann était par ailleurs négatif après un contrôle antidopage qu’il a subi. On peut donc parler de maladresse. Une maladresse qui coûte toutefois cher au final avec ces deux ans de suspension.

Quant au FC Moutier, il estime que cette affaire est privée. Il ne devrait donc pas donner des suites supplémentaires et sanctionner davantage son joueur. A noter que Davy Stadelmann n’évoluait pas en Prévôté au moment des faits, mais au FC Soleure. / RFJ-RJB + comm

 

 


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus