Du champagne au goût de bouchon pour les danseuses de cabaret

A Fribourg, le champagne avait le goût de bouchon pour les danseuses de deux cabarets dont les patrons vont devoir répondre d'encouragement à la prostitution, entre autres délits. Les "artistes" n'avaient d'autre choix que de se prostituer, a indiqué la juge d'instruction Yvonne Gendre.De très nombreux documents, contenus dans plus de 100 classeurs, ont été examinés dans le cadre de cette affaire, selon le communiqué. Notamment 799 contrats concernant les 520 artistes qui ont travaillé de 2003 à 2006 dans ces deux cabarets. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus