Alcan ferme l'électrolyse de Steg

BERNE - Le groupe canadien Alcan a annoncé jeudi la fermeture définitive de son usine d'électrolyse de Steg (VS), faute de rentabilité suffisante. Plus de 140 emplois passeront à la trappe. Unia dénonce l'arrogance d'une telle décision.Le syndicat Unia a qualifié d'"attaque arrogante contre les intérêts économiques d'une région" la décision d'Alcan de fermer l'usine d'électrolyse de Steg (VS). Et cela malgré le fait que des solutions paraissaient se dessiner avec le soutien du canton.Pour Unia, l'annonce faite jeudi est "un affront fait non seulement à tous les travailleurs touchés, mais aussi au canton du Valais et à la place industrielle suisse". Le syndicat écrit qu'il "n'acceptera jamais cette politique de la terre brûlée." /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus