Hans-Rudolf Merz: l'UBS n'a pas besoin d'une nouvelle aide

L'UBS n'a pas besoin d'une nouvelle aide de la Confédération, estime le conseiller fédéral Hans-Rudolf Merz. Selon le ministre des finances, le numéro un bancaire suisse a assaini son bilan et accru sa marge de manoeuvre."La quote-part des fonds propres de l'UBS se monte actuellement à plus de 11%. Il est même de 13% pour le Credit Suisse. Ce sont des valeurs supérieurs aux standards internationaux", a déclaré Hans-Rudolf Merz dans un interview parue dans la "SonntagsZeitung". /ATS

01.02.2009 - 10:33
Actualisé le 01.02.2009 - 10:33