Les normes de Bâle III auront un impact très modeste sur l'économie

Les nouvelles normes bancaires dites de Bâle III, destinées à renforcer la solidité des banques, auront un impact modeste sur la croissance mondiale, réduisant le PIB de 0,22% maximum, estiment dans une nouvelle étude le Comité de Bâle et le Comité de stabilité financière.L'introduction des nouvelles mesures, annoncées en septembre et qui prévoient d'augmenter très progressivement le ratio de fonds propres durs à 7% d'ici à 2019, réduira au maximum le produit intérieur brut (PIB) de 0,22%, selon l'étude. "Une introduction plus rapide conduirait à une baisse légèrement plus importante" du PIB. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus