Credit Suisse critique les nouvelles réglementations du secteur

Walter Kielholz ne voit pas d'un très bon oeil une régulation plus sévère du secteur bancaire. Selon le président sortant du conseil d'administration du Credit Suisse, il existe "un risque que ces changements soient exploités pour introduire des mesures protectionnistes".Alors que les pays du G20 se sont récemment engagés à renforcer la cadre réglementaire du secteur financier, "les bénéfices d'une régulation supplémentaire doivent encore être démontrés", a estimé M. Kielholz lors de son intervention devant les actionnaires de la banque réunis en assemblée générale. /ATS

24.04.2009 - 17:12
Actualisé le 24.04.2009 - 17:12

 

Actualités suivantes