Le G20 décide un rééquilibrage des droits de vote au FMI

Les pays du G20 ont accepté de faire passer une partie des droits de vote au FMI des pays développés vers les pays émergents. Ce geste s'inscrit dans une démarche qui vise à donner aux pays sous-représentés au FMI un plus grand poids dans l'économie mondiale.L'information a été confirmée jeudi soir à Pittsburgh par le président de la Commission européenne Jose Manuel Barroso et le commissaire à l'Economie Joaquin Almunia. /ATS

25.09.2009 - 05:29
Actualisé le 25.09.2009 - 05:29

 

Actualités suivantes