Le Conseil National refuse une ouverture totale du marché postal

La libéralisation totale du marché postal, acceptée de justesse par le Conseil des Etats, a été refusée ce mercredi par le National. Le verdict est tombé par 102 voix contre 82.Le Conseil fédéral proposait une libéralisation par étapes. Une révision de la loi devait préparer les prochains changements après l'abaissement il y a un peu plus d'un an de la limite du monopole de La Poste sur les lettres de 100 à 50 grammes. /ATS

29.09.2010 - 10:10
Actualisé le 29.09.2010 - 10:10

 

Actualités suivantes