L'horloger Frank Muller traverse une phase difficile

Les projets de manufactures horlogères de FranckMuller aux Bois, dans le canton du Jura, et à Pont-en-Ogoz, en région fribourgeoise, ont été gelés. Le groupe avait annoncé jeudi la suppression de 200 emplois supplémentaires.Concernant les licenciements, le syndicat Unia juge "inacceptable" la suppression de près de la moitié des effectifs du groupe horloger Franck Muller. Celui-ci a annoncé la destruction de 200 emplois supplémentaires sur les 428 actuellement existants dans les cantons de Genève et Vaud. /ATS

05.06.2009 - 13:11
Actualisé le 05.06.2009 - 13:11

Actualités suivantes