Près d'un quart des viticulteurs de Bordeaux travaillent à perte

La crise qui frappe le secteur depuis le début des années 2000 a entraîné la paupérisation des viticulteurs des appellations les moins prestigieuses du bordelais. Ils sont désormais près d'un quart à travailler à perte, selon la chambre d'agriculture de la Gironde."Ainsi, en 2009, entre 20 et 25% des producteurs ont eu un revenu négatif et la situation s'est encore aggravée en 2010", a indiqué à l'AFP Philippe Abadie, chef du service développement et formation à la chambre d'agriculture de la Gironde. /ATS

09.12.2010 - 12:49
Actualisé le 09.12.2010 - 12:49

 

Actualités suivantes