WikiLeaks: la liberté sous caution d'Assange freinée par un appel

Le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, espérait mardi une mise en liberté sous caution, après un jugement favorable d'un tribunal de Londres. Mais les autorités suédoises, qui réclament son extradition, avaient la possibilité de faire appel et semblait vouloir le faire.Ses avocats avaient obtenu du juge Howard Riddle la remise en liberté sous caution de cet Australien de 39 ans, incarcéré depuis la semaine dernière à Londres en raison d'accusations d'agressions sexuelles portées à son encontre en Suède par deux femmes bénévoles de WikiLeaks. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus