Trafic d'organes: premier ministre kosovar accusé - la Serbie salue

Des responsables de l'ancienne guerilla de l'UCK se sont livrés à un trafic d'organes prélevés sur des prisonniers serbes en 1999 et 2000, affirme un rapport du Conseil de l'Europe. L'actuel Premier ministre kosovar serait impliqué dans ce trafic. La Serbie salue ce rapport.Le rapport a été rédigé par le conseiller aux Etats Dick Marty (PLR/TI) pour le compte de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et reprend les accusations portées en 2008 par l'ex-procureure du Tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie Carla del Ponte. Le document met en cause l'actuel Premier ministre kosovar Hashim Thaçi, sinon dans l'organisation directe du trafic, du moins comme le protecteur des réseaux criminels qui s'en rendent coupables. /ATS


 

Actualités suivantes