Préservatif: pour la 1ère fois, un pape admet "dans certains cas"

Pour la première fois, un pape, Benoît XVI, admet l'utilisation du préservatif "dans certains cas", "pour réduire les risques de contamination" avec le virus VIH du sida. Une concession de taille formulée dans un livre d'entretiens à paraître mardi.A la question: "l'Eglise catholique n'est pas fondamentalement contre l'utilisation de préservatifs?", le souverain pontife répond, selon la version originale allemande: "dans certains cas, quand l'intention est de réduire le risque de contamination, cela peut quand même être un premier pas pour ouvrir la voie à une sexualité plus humaine, vécue autrement". /ATS