Réouverture de l'enquête en France dans l'affaire Karachi

L'enquête sur un possible lien entre une éventuelle corruption lors de la présidentielle de 1995 et un attentat anti-français au Pakistan en 2002 a été relancée ce lundi par une demande de documents secret-défense. Elle a été adressée à Alain Juppé, l'actuel ministre de la Défense, et premier ministre entre 1995 et 1997.Le juge d'instruction antiterroriste Marc Trévidic a écrit ce lundi à M. Juppé pour obtenir des documents demandés en vain en mai dernier et relatifs aux commissions convenues lors d'une vente de sous-marins au Pakistan en 1994, a-t-on appris de source judiciaire. /ATS

22.11.2010 - 17:33
Actualisé le 22.11.2010 - 17:33

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus