Climat: l'Amérique, de retour, prête à y aller mais pas seule

Pour sa première apparition à la table de négociation d'un nouvel accord mondial contre le réchauffement climatique, la délégation américaine a rassuré sur sa "ferveur". Elle a toutefois prévenu qu'elle ne ferait "pas tout toute seule".L'envoyé spécial de l'administration Obama, Todd Stern, a rappelé à Bonn, où s'ouvrait la première session de négociations sous l'égide de la Convention de l'ONU sur les changements climatiques (CNUCC), que sans la Chine notamment le résultat ne serait pas à la hauteur des alertes scientifiques sur la gravité du réchauffement. /ATS


 

Actualités suivantes