Présidentielle russe: scrutin ni libre ni juste selon Andreas Gross

Le nouveau président russe Dmitri Medvedev a obtenu 70% des voix à la présidentielle, selon des résultats officiels partiels. Il a assuré que sa politique s'inscrirait dans le prolongement direct de celle menée par Vladimir Poutine.La présidentielle russe n'a pas été "juste" et "libre". Cette appréciation a été émise par le chef de la seule mission d'observateurs occidentaux présente en Russie, relevant de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe (APCE), le Suisse Andreas Gross. /ATS

03.03.2008 - 11:46
Actualisé le 03.03.2008 - 11:46

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus