CFF: le personnel est interdit de drogue, même pendant les vacances

BERNE - Les CFF décrètent la tolérance zéro envers les stupéfiants. Les contrôleurs de moins de 40 ans sont désormais soumis à des test d'urine. L'ex-régie fédérale exige d'eux qu'ils renoncent aux drogues illégales y compris durant leur temps libre.Jusqu'ici, seuls les mécaniciens de locomotive étaient astreints à des tests visant à détecter la consommation de stupéfiants, a rapporté l'émission "10 vor 10" de la télévision alémanique SF. Depuis décembre 2006, l'obligation a été étendue au personnel de train.En cas de test positif, le contrôleur pris en faute doit signer un contrat dans lequel il s'engage à renoncer totalement à toute drogue illégale, y compris durant ses loisirs. "Les CFF ne tolèrent la consommation de drogues ni durant le travail, ni en dehors", peut-on lire dans ce document.La règle imposée par les CFF a toutefois ses exceptions: seuls les moins de quarante ans doivent faire pipi dans le bocal. Les CFF ne prévoient pas de revenir sur leur décision. "Nos collaborateurs savent qu'ils doivent avoir les idées claires pour travailler dans les trains", assure le porte-parole des CFF Roland Binz. "C'est une question de sécurité".Le procédé est jugé inacceptable par le professeur de droit du travail Thomas Geiser, de l'Université de St-Gall. Il qualifie cette intrusion dans la vie privée de "légalement intenable". /ATS

09.03.2007 - 22:38
Actualisé le 09.03.2007 - 22:38

Actualités suivantes

Articles les plus lus