Hans-Rudolf Merz loue le fédéralisme pour le 1er Août

La fête nationale suisse est celle du fédéralisme, un système qui permet tant une saine concurrence fiscale que le respect de chacun, estime Hans-Rudolf Merz. Dans son discours du 1er Août, le conseiller fédéral rappelle la "force énorme qui émane des cantons".Il plaide en conséquence pour que la Confédération s'immisce le moins possible dans les affaires cantonales. Et de s'inscrire en faux avec "ceux qui pensent que le fédéralisme a fait son temps" et qui "estiment que l'on ferait mieux de tout centraliser, regrouper, rationaliser et globaliser, en supprimant les cantons d'un trait de plume", écrit le conseiller fédéral sur son site internet. /ATS

31.07.2007 - 15:47
Actualisé le 31.07.2007 - 15:47

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus