La surveillance du Ministère public devrait changer de mains

Le Parlement devrait élire à l'avenir le procureur général de la Confédération. Le Conseil fédéral devrait aussi perdre la haute main sur la surveillance du Ministère public. La commission compétente du Conseil des Etats s'est distancée du gouvernement.La commission des affaires juridiques s'est prononcée à l'unanimité pour l'élection du procureur général. Le magistrat est actuellement nommé par le Conseil fédéral. /ATS


 

Actualités suivantes