Le Tribunal cantonal annule le non-lieu du juge d'instruction

Le Tribunal d'accusation du canton de Vaud a annulé le non-lieu dans l'affaire de l'infiltration d'Attac par Securitas pour le compte de Nestlé. Il a renvoyé le dossier au juge d'instruction cantonal pour un complément d'enquête.La cour a estimé qu'elle ne pouvait pas se satisfaire d'une instruction aussi lacunaire, a expliqué Jean-Michel Dolivo, avocat des membres d'Attac victimes de l'espionnage. "Cet arrêt constitue un démenti cinglant à l'ordonnance de non-lieu du juge Antenen, futur chef de la police". /ATS


 

Actualités suivantes