Armées privées: Widmer-Schlumpf veut légiférer au niveau fédéral

Eveline Widmer-Schlumpf exprime sa gêne par rapport à l'implantation du siège de l'armée privée britannique Aegis Defence à Bâle. La ministre de la justice envisage d'imposer des règles uniformes d'autorisation et de contrôle.Juridiquement, l'implantation du siège administratif d'Aegis ne viole certes pas le droit suisse. Ses activités opérationnelles restent soumises aux lois britanniques. "Une autre question est celle de la compatibilité avec nos valeurs, dans lesquelles le droit international humanitaire joue un rôle important", a dit la conseillère fédérale dans un entretien publié par le "SonntagsBlick". /ATS

15.08.2010 - 13:55
Actualisé le 15.08.2010 - 13:55

Actualités suivantes

Articles les plus lus