Accueil des détenus de Guantanamo: le choix des critères

Le choix des ex-détenus de Guantanamo qui pourraient être accueillis en Suisse risque de se révéler un casse-tête pour les autorités. Amnesty International les soupçonne de vouloir appliquer des critères politiques au détriment de l'aspect humanitaire.Berne a annoncé être prête à examiner l'accueil d'ex-détenus. Reste à savoir lesquels. Pour la Suisse, il serait plus "confortable" de porter son choix sur un Ouzbèk ou un Algérien que sur un Libyen ou un Ouïgour, suggère Manon Schick, porte-parole de la section suisse d'Amnesty International. /ATS

02.02.2009 - 09:22
Actualisé le 02.02.2009 - 09:22

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus