Votations du 24 février: l'USAM monte au front

L'Union suisse des arts et métiers (USAM) monte au front pour que la deuxième réforme de l'imposition des entreprises soit acceptée en votation le 24 février. Elle estime que ce projet apporte des allégements essentiels pour les PME du pays.A l'opposée, l'Union syndicale suisse dénonce un "mauvais coup pour l'AVS": en cas de "oui" le 24 février, les caisses du 1er pilier perdraient 300 à 400 millions par an. La campagne pour la votation sur la réforme de l'imposition des entreprises vire à la bataille de chiffres. /ATS


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus