Ex-otages du Mali: ils rejettent les accusations d'imprudence

Les anciens otages suisses au Mali ne pensent pas avoir agi avec imprudence en se rendant dans le Sahara. Ils ne savaient pas qu'ils se rendaient dans une région dangereuse, a déclaré l'ex-otage Gabriella Barco Greiner dans une interview au "Tages-Anzeiger".Elle avait été capturée le 22 janvier avec son mari et deux autres touristes de nationalité britannique et allemande. Ils revenaient d'un festival touareg. La Suissesse et l'Allemande avaient été libérées le 22 avril, le Suisse le 12 juillet. L'otage britannique a été décapité fin mai. /ATS

25.07.2009 - 10:17
Actualisé le 25.07.2009 - 10:17

 

Articles les plus lus