L'autorité parentale conjointe suscite beaucoup de "oui mais"

Les parents qui se séparent devraient obtenir l'autorité parentale conjointe d'office, qu'ils aient été mariés ou non. Soutenu par la droite, le projet du Conseil fédéral subit une avalanche de critiques du camp rose-vert et des femmes.La gauche ne conteste pas frontalement la révision du code civil suisse. Le PS soutient ainsi l'extension de l'autorité parentale conjointe après un divorce et l'idée que le bien de l'enfant est le mieux servi s'il peut conserver un lien intact avec ses deux parents malgré leur divorce. /ATS


 

Actualités suivantes