L'affaire Attac-Sécuritas-Nestlé se poursuivra au civil

La justice vaudoise classe l'affaire Attac-Securitas-Nestlé. Le juge d'instruction Jacques Antenen a prononcé un second non-lieu dans l'enquête pénale. Les plaignants ne feront pas recours, mais soulignent que la procédure se poursuit au civil.A la veille de prendre ses fonctions de commandant de la police vaudoise, Jacques Antenen tire un trait sur une affaire qui a fait du bruit après avoir été révélée en juin 2008 par le magazine "Temps présent" de la TSR. Le juge dit n'avoir pas voulu, "par courtoisie", laisser à son successeur ce dossier dans lequel "il s'est immergé". /ATS

30.07.2009 - 16:21
Actualisé le 30.07.2009 - 16:21

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus