Lait: le prix de la surproduction pourrait être négocié chaque jour

Le président de l'Union suisse des paysans Hansjörg Walter soutient l'idée d'une bourse du lait. Le prix des quantités produites en trop y serait négocié chaque jour.Les paysans de montagne moins flexibles pourraient toutefois livrer une certaine quantité à un prix fixe. "Un revenu minimal leur serait ainsi garanti", indique le conseiller national UDC dans un entretien au "Tages-Anzeigers". /ATS


Actualités suivantes