Crise: l'Union patronale suisse opposée aux demandes syndicales

L'automne sera chaud pour les partenaires sociaux. L'Union patronale suisse (UPS) donne le ton: en ces temps de crise, des licenciements sont inévitables. Mais pas question d'ancrer dans la loi l'obligation d'établir un plan social, comme le revendiquent les syndicats."Il faudra compter avec de nombreuses nouvelles suppressions d'emplois ces prochains mois", a averti le président de l'UPS Rudolf Stämpfli. Le chômage partiel n'est pas la panacée: confrontées à d'importantes baisses de commandes et de chiffre d'affaires, les entreprises n'ont pas d'autre choix que de réduire leurs effectifs. /ATS


 

Actualités suivantes