12e Journée de la formation professionnelle

Revivez la 12e journée de la formation professionnelle.

Plusieurs experts se sont retrouvés sur RFJ pour présenter toutes les richesses de l'apprentissage et faire le point sur la situation actuelle.

Les conséquences du coronavirus sur les jeunes en formation

Le chef du service de la formation post-obligatoire, Jean-Pascal Lüthi, explique en quoi le Covid-19 impacte les apprentis :

Formation professionnelle et numérisation

Chez le vainqueur des SwissSkills

© Ben Zurbriggen Fotografie, Mattenstrasse 81, 2503 Biel / Bienne © Ben Zurbriggen Fotografie, Mattenstrasse 81, 2503 Biel / Bienne (https://www.torti-sa.ch/swissskills/)

La formation des jeunes est un des pains quotidiens de plusieurs entreprises de la région. Direction Reconvilier. L’entreprise de maçonnerie Torti SA emploie une quinzaine de personnes. Elle abrite en son sein le vainqueur des derniers Swiss Skills, Eric Estevez. Pour le patron de l’entreprise, c’est une récompense du travail accompli, Flavio Torti : 

Un parcours professionnel prometteur

Kim Seiler

A 26 ans, Kim Seiler est secrétaire générale du CJB.

Le brevet fédéral

Présentation avec Christophe Cattin, directeur de l'unité de formation continue du service de la formation post-obligaoire Jura.

La formation professionnelle supérieure du domaine santé

Céline Jolidon

Céline Jolidon Directrice de l'ORTRA JURA santé sociale, nous explique comment accéder à une de ces formations et quels qualités sont requises pour suivre un tel cursus :

La formation professionnelle ouvre de nombreuses portes

Noa Droz a 20 ans et vient de La Chaux-des-Breuleux. La jeune femme travaille aujourd’hui en EMS à Tramelan. Titulaire d’une formation d’aide en soins et accompagnement, elle a choisi de suivre la formation raccourcie pour devenir assistante en soins et santé communautaire. Une expérience assidue qu’elle ne regrette pas. Noa Droz nous l’explique.

Le point de vue de Guy Parmelin

Guy Parmelin

La crise du coronavirus secoue l'économie. Le conseiller fédéral Guy Parmelin nous livre son point de vue sur la situation.
Nous lui avons demandé s'il pensait que les entreprises allaient réduire le nombre de places d'apprentissage ?