Venoge Festival: encore à Penthalaz en 2020, puis à Cossonay

Le Venoge Festival se tiendra une dernière fois à Penthalaz (VD) du 19 au 23 août 2020. L'open ...
Venoge Festival: encore à Penthalaz en 2020, puis à Cossonay

Venoge Festival: encore à Penthalaz en 2020, puis à Cossonay

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Venoge Festival se tiendra une dernière fois à Penthalaz (VD) du 19 au 23 août 2020. L'open air du Gros-de-Vaud déménagera ensuite dans la commune voisine de Cossonay.

Les organisateurs ont levé le voile sur le lieu qui accueillera la manifestation en 2020: la 26e édition aura finalement lieu sur le site actuel, la municipalité de Penthalaz ayant reconduit pour un an la convention qui la liait avec le Venoge Festival et le comité de voisins ayant également donné son accord.

Mais cette édition sera la dernière à Penthalaz, et dès 2021 le festival prendra ses quartiers à Cossonay, à moins de deux kilomètres à vol d'oiseau. Le nouveau terrain se situera aux abords d'un complexe sportif, assez à l'écart du village.

Eviter les nuisances

'Les scènes seront orientées pour éviter au maximum les nuisances sonores pour la population', a expliqué à Keystone-ATS Sonia Bra, chargée de communication du festival. Le nom et la formule du festival resteront inchangés.

Les soirées à thème font partie de l'ADN du festival: un mercredi rock, un jeudi nostalgique et axé sur les années 80, un vendredi électro, un samedi pop et métissé et un dimanche familial. Cet été, le festival avait attiré près de 30'000 personnes. Une première partie de la programmation 2020 sera publiée à la mi-décembre.

Les organisateurs comptent tirer profit du délai supplémentaire obtenu pour préparer au mieux le futur déménagement. 'Cela nous permettra d'aménager dans les meilleures conditions le futur site', a ajouté Mme Bra.

Pour rappel, le festival devait quitter son site actuel en raison de sa proximité avec un quartier de villas, qui subissait les nuisances sonores. L'objectif est aussi de permettre une rotation des cultures sur la parcelle utilisée, qui fait un peu moins de deux hectares.

/ATS
 

Actualités suivantes