Cinéma: 2 fois moins de projections et 2/3 d'entrées en moins

Le cinéma paie le prix fort avec la pandémie. L'an dernier, le nombre de projections a été ...
Cinéma: 2 fois moins de projections et 2/3 d'entrées en moins

Cinéma: deux fois moins de projections et deux tiers d'entrées en moins

Photo: KEYSTONE/AP/Natacha Pisarenko

Le cinéma paie le prix fort avec la pandémie. L'an dernier, le nombre de projections a été divisé par deux tandis que le nombre d'entrées a dégringolé des deux tiers. Par contre le film suisse s'en sort bien, notamment grâce à la locomotive Les enfants du Platzspitz.

Les productions films helvétiques ont en effet obtenu de très bons résultats en chiffres absolus également avec environ 600'000 entrées, indique la statistique du film et du cinéma publiée mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS). La part du lion est allée aux Enfants du Platzspitz du réalisateur fribourgeois Pierre Monnard, avec plus de 320'000 entrées. Lancé dès janvier en Suisse alémanique, ce film a clairement contribué à la part de marché élevée du cinéma suisse dans cette région linguistique (17%).

Craintes pour l'avenir

Interrogé par Keystone-ATS, Pierre Monnard craint que les spectateurs ne reprennent pas le chemin des salles après la pandémie ainsi que la fermeture de salles. « C'est déjà palpable. Ici à Zurich on sait que des salles ne vont pas rouvrir », explique-t-il.

« Les exploitants sont très touchés. Les habitudes des spectateurs, qui étaient déjà en train de changer, ont certainement pris un coup d'accélérateur pendant cette pandémie. J'espère que les gens seront très contents de retourner au cinéma, mais il y aura néanmoins un avant et un après », ajoute le réalisateur.

Pour l'instant et malgré le recul important de l'offre de films et des entrées dans les salles, le nombre de cinémas et de salles n'a que légèrement reculé. Au total, 263 cinémas (–6) et 601 salles (–4) étaient en activité en Suisse en 2020. Le nombre de projections a cependant diminué de moitié (environ 315'000) par rapport à l'année précédente.

Dégringolade

Les cinémas suisses ont ainsi enregistré 4,3 millions d'entrées et les recettes de billetterie ont atteint 67 millions de francs. Cela représente environ un tiers des entrées et des recettes de l'année précédente (2019: 12,5 millions d'entrées, 193 millions de francs de recettes).

Le recul du nombre d'entrées est énorme dans toutes les régions linguistiques: il est de 62% en Suisse alémanique, de 70% environ en Suisse romande et en Suisse italienne.

En 2020, 283 nouveaux films ont été projetés dans les cinémas suisses (premières visions), soit environ 43% de moins que l'année précédente. Le recul le plus net s'observe pour les films produits aux Etats-Unis (–56%, 56 films). Le recul est deux fois moins marqué (28%) pour les productions suisses (51 films). Le nombre de premières visions de films européens a reculé de 43% (148 films).

Cinéma et TV

Même si les chiffres de la nouvelle publication « Festivals de films, cinémas et home cinema – Public et évolutions en Suisse 2014–2019 » concernent 2019, ils montrent que la fréquentation des cinémas était encore très répandue (2019: 67%, 2014: 66%), y compris chez les jeunes. En 2014 comme en 2019, environ 90% des personnes de moins de 30 ans sont allées au cinéma au moins une fois, mais la fréquence de la fréquentation des cinémas a reculé dans ce groupe d'âge.

La vidéo sur demande (Video on Demand, VoD) a poursuivi sa progression en 2019: ce service a été utilisé par 36% de la population (2014: 28%) et par 57% des personnes de moins de 30 ans (2014: 42%).

Cependant, la VoD n'était de loin pas le mode le plus répandu de consommation de films il y a deux ans: 87% de la population ont regardé des films à la télévision (2014: 91%). Le DVD/Blu-ray était encore très utilisé en 2019 (50%), malgré une forte tendance à la baisse (2014: 66%).

/ATS