98'000 personnes à l'Open Air Gampel, qui retrouve sa forme d'antan

Le 36e Open Air Gampel, qui s'est achevé dimanche, a quasiment retrouvé sa forme d'antan. Après ...
98'000 personnes à l'Open Air Gampel, qui retrouve sa forme d'antan

98'000 personnes à l'Open Air Gampel, qui retrouve sa forme d'antan

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Le 36e Open Air Gampel, qui s'est achevé dimanche, a quasiment retrouvé sa forme d'antan. Après une édition 2021 plus restrictive en raison des mesures liées au coronavirus, le festival a affiché presque complet, avec 98'000 billets vendus sur les 100'000 disponibles.

Les festivaliers ont profité pendant quatre jours de 37 groupes de musique, de plus de 60 DJs et de diverses animations. Il y en avait pour tous les goûts: le rappeur allemand Sido, le chanteur-auteur-compositeur américain Mark Foster, le DJ belge Lost Frequencies, le chanteur bernois Luca Hänni ou encore le groupe de folklore bernois Oeschs die Dritten ont fait danser la foule.

Dans un communiqué, les organisateurs tirent un bilan 'très positif', 'malgré une météo parfois capricieuse': ils ne relèvent aucun problème majeur et soulignent le déroulement pacifique de l'événement. Le service sanitaire a dû traiter 800 cas, dont trois ont fini à l'hôpital.

Durabilité

Un accent particulier a été mis sur la durabilité, relèvent les organisateurs, qui avaient instauré trois piliers. Le premier était écologique: outre les poubelles de tri et le dépôt des gobelets, des tentes écologiques étaient à disposition pour location. Sur les 160 campeurs, 130 y ont eu recours.

Le deuxième était social: soixante personnes du foyer pour requérants d'asile de Viège (VS) ont participé quotidiennement au nettoyage du site. Elles continueront de le faire dans les deux semaines suivant le festival. En outre, la tente VIP a été supprimée, car 'chaque invité a la même importance'.

Enfin, le troisième pilier avait pour idée que 'le contenu est la qualité': pour ce faire, seules 25'000 personnes par jour étaient admises, contre 35'000 auparavant, afin de disposer de plus d'espace pour danser et faire la fête.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus