Berne veut inciter les coproductions internationales

La Confédération veut améliorer le positionnement international du cinéma suisse. Des accords ...
Berne veut inciter les coproductions internationales

Berne veut inciter les coproductions internationales

Photo: Keystone

La Confédération veut améliorer le positionnement international du cinéma suisse. Des accords de coproduction avec plusieurs pays vont être signés ou révisés prochainement.

'L'année cinématographique suisse a connu des commencements enthousiasmants', indique le Département fédéral de l'intérieur (DFI), dans un communiqué publié jeudi. Et d'énumérer les trois films suisses à la cérémonie des Oscars, les deux Césars et autres distinctions pour 'Ma vie de courgette' ou encore le bel accueil réservé à 'L'Ordre divin'.

Si le rayonnement des films suisses à l'étranger est sur de bonnes voies, Berne n'entend pas s'arrêter là. Un accord de coproduction va être signé en août avec le Mexique, précise le DFI. L'accord avec le Canada va lui être révisé. Et le soutien à l'exportation va être étendu à des pays hors Union européenne.

Projet pour l'égalité

Présent à Locarno pour le festival du film, le conseiller fédéral Alain Berset a par ailleurs tiré un premier bilan de la Promotion de l'investissement dans la cinématographie en Suisse (PICS). Entré en vigueur le 1er juillet 2016, le programme veut non seulement inciter les réalisateurs étrangers à coproduire avec la Suisse, mais aussi à venir réaliser des tournages en terre helvétique.

La PICS a engagé quelque 5,9 millions de francs pendant sa première année de mise en place. Une somme qui a généré des investissements pour un montant de 30,5 millions de francs, dont ont principalement profité les productions suisses et les premières coproductions.

Un nouveau projet pour l'égalité hommes-femmes dans l'encouragement du cinéma a encore été présenté à Locarno. Il en va aussi bien du montant des soutiens aux réalisatrices ou aux productrices que de la répartition des rôles ou de la diversité des équipes, a annoncé Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture (OFC), citée dans le communiqué.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus