Dix-huit films, un lauréat : la course au Lion d'Or s'achève

Qui décrochera le Lion d'Or ? Le jury de la Mostra, présidé par Cate Blanchett, doit décerner ...
Dix-huit films, un lauréat : la course au Lion d'Or s'achève

Dix-huit films, un lauréat : la course au Lion d'Or s'achève

Photo: KEYSTONE/EPA/ETTORE FERRARI

Qui décrochera le Lion d'Or ? Le jury de la Mostra, présidé par Cate Blanchett, doit décerner samedi la prestigieuse récompense, avec la perspective de voir, peut-être, une réalisatrice couronnée, pour la première fois depuis dix ans.

Le film primé, parmi les 18 en compétition officielle, succédera au thriller psychologique 'Joker' de Todd Phillips, lauréat l'an dernier.

Un an plus tard, tant de choses ont changé sur le Lido, bouleversé par la crise sanitaire. Mais le festival a été maintenu, premier grand rendez-vous du cinéma à se tenir dans le monde depuis les mois de confinement.

La compétition s'y est déroulée sous haute surveillance avec masques obligatoires, contrôles de température et distances de sécurité. Mais aucun 'cluster' de contamination n'a été décelé, selon les organisateurs, et la fête a pu aller à son terme.

Un signe d'espoir pour une industrie du cinéma mise à genoux par la crise, pour les professionnels et pour les cinéphiles, saturés de films en streaming pendant le confinement.

Samedi à 19h00, le jury de la compétition officielle, présidée par l'actrice Cate Blanchett, entourée notamment de ses homologues française Ludivine Sagnier et américain Matt Dillon, remettra sa copie.

Pronostics délicats

La sélection, elle aussi, était inhabituelle, privée pour cause de coronavirus des grosses productions américaines qui s'étaient habituées à venir à Venise, comme première étape sur la route des Oscars.

Résultat, des films de qualité très inégale ont été projetés et les critiques internationaux sont partagés, selon un recensement établi par le journal spécialisé Ciak.

Se détachent notamment le cauchemardesque 'Nuevo Orden' du mexicain Michel Franco, un drame ultaviolent et dénué de tout espoir qui imagine la plongée de son pays dans une dictature totalitaire.

Dans une sélection marquée par la présence bien plus large que les années précédentes des réalisatrices, huit au total, une romance historique, 'The World to Come' de Mona Fastvold, a également été appréciée.

L'actrice britannique Vanessa Kirby, l'une des stars de la série 'The Crown', y incarne une femme dans l'Amérique rurale du XIXe siècle, qui doit échapper à la vigilance jalouse de son mari pour vivre sa passion pour sa voisine (Katherine Waterston).

Dans un tout autre genre, le documentaire 'Notturno', de Gianfranco Rosi, plongée esthétique et poignante dans la vie en zone de guerre, entre Syrie, Irak, Kurdistan et Liban pourrait offrir un ticket vers le Lion d'Or au cinéma italien.

Il faudra aussi compter avec le tout dernier film présenté, vendredi, le très attendu 'Nomadland' de l'Américaine d'origine chinoise Chloé Zhao, un projet porté par l'actrice aux deux oscars Frances McDormand, qui y incarne une femme brisée qui plaque tout pour vivre sur la route.

Outre le prestigieux Lion d'Or, le jury doit remettre une série de prix, dont les coupes Volpi du meilleur acteur et de la meilleure actrice ou le Prix Marcello-Mastroianni du meilleur espoir.

/ATS
 

Actualités suivantes