Lausanne refuse d'interdire le concert de Médine aux Docks

La Municipalité de Lausanne refuse d'interdire le concert du rappeur français Médine prévu ...
Lausanne refuse d'interdire le concert de Médine aux Docks

Lausanne refuse d'interdire le concert de Médine aux Docks

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La Municipalité de Lausanne refuse d'interdire le concert du rappeur franco-algérien Médine prévu samedi aux Docks. Elle se dit attachée à la liberté d'expression et a obtenu certaines garanties quant aux propos, chansons et expressions de l'artiste.

Saisie par le mouvement Alternative populaire suisse, à l'origine de pétitions contre la tenue de deux concerts de l'artiste en Suisse, et l'Association suisse vigilance islam (ASVI), la Municipalité indique jeudi avoir procédé 'à un examen attentif des conditions dans lesquelles se tiendra le concert'. Et elle n'entend pas l'interdire.

S'agissant des messages et de prestations de ce rappeur controversé, l'exécutif ne prend pas position. Il souligne toutefois avoir à coeur de préserver la liberté d'expression, particulièrement dans le domaine culturel.

Terrible haine

Un avis que ne partagent pas ses opposants qui se disent outrés que ce 'rappeur proche des milieux fondamentalistes musulmans', 'ayant appelé ouvertement (...) à la haine des Européens de souche' se produise en Suisse. Et de lui reprocher d'exprimer 'dans certaines de ses chansons une terrible haine des Blancs et de la laïcité'.

L'artiste trentenaire vient par ailleurs de se résoudre à annuler deux concerts au Bataclan, salle parisienne touchée par les attentats en 2015. Sa venue avait provoqué de nombreuses critiques, notamment parmi des victimes et leurs familles. Il se produira finalement au Zénith.

Prudence

A Lausanne, l'exécutif a tout de même posé des garde-fous. Il a décidé 'après consultation de la direction des Docks et de l’agent de l’artiste, d’une série de mesures préventives afin de garantir le principe de la liberté d’expression et le respect de l’ordre juridique suisse'.

La Ville a ainsi obtenu l’assurance que les chansons, propos ou expressions de Médine 'ne seront pas de nature à violer les règles relatives à l’interdiction de la discrimination et à l’incitation à la haine raciale, ne porteront pas atteinte à l’honneur ou à la dignité de quiconque et ne seront pas contraires à toute autre disposition de l’ordre juridique suisse'.

Des contrôles

Et d'ajouter que des contrôles en ce sens seront effectués. Interrogé par Keystone-ATS, le municipal en charge de la sécurité Pierre-Antoine Hildbrand précise que 'selon toute vraisemblance, des inspecteurs de la police judiciaire seront sur place. Nous avons par ailleurs demandé à ce que le concert soit enregistré', poursuit le PLR.

Une démarche similaire à celle mise en place en 2015 lors des représentations du spectacle de l'artiste controversé Dieudonné à Lausanne.

Plus de 1800 paraphes

Jeudi après-midi, la pétition concernant l'interdiction de la venue de Médine à Lausanne avait récolté plus de 1800 paraphes. Celle concernant son concert à Neuchâtel en novembre plus de 850.

Rappelons que la salle des Docks avait déjà dû faire face à une polémique cette année avec la venue de l'artiste français Bertrand Cantat. La Ville de Lausanne a par ailleurs récemment dû prendre position sur un événement culturel: l'exposition 'Real Human Bodies'. Les organisateurs n'étant pas parvenus à lever les doutes sur la provenance des cadavres exposés, l'exécutif l'a interdite.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus