Le canton de Neuchâtel expose une partie de ses oeuvres d'art

Le canton de Neuchâtel dévoile sa collection d'oeuvres d'art. Cette première, fruit d'un travail ...
Le canton de Neuchâtel expose une partie de ses oeuvres d'art

Le canton de Neuchâtel expose une partie de ses oeuvres d'art

Photo: KEYSTONE/CYRIL ZINGARO

Le canton de Neuchâtel dévoile sa collection d'oeuvres d'art. Cette première, fruit d'un travail d'inventaire de trois ans, prend la forme d'une exposition en quatre lieux. L'occasion pour la population de découvrir un patrimoine méconnu.

Le président du Conseil d'Etat neuchâtelois, Alain Ribaux, a présenté jeudi à Neuchâtel l'événement, qui se tient jusqu'au 21 septembre, avec 'plaisir et émotion'. Les oeuvres sont sélectionnées parmi les quelque 1500 pièces que compte une collection issue d'acquisitions, de dons, de commandes, y compris un volet pré-républicain.

La collection, qui complète celle des musées des beaux-arts du canton, comporte des oeuvres d'artistes emblématiques du canton de Neuchâtel, comme Aurèle Barraud, Charles L'Eplattenier, Jean Convert ou encore Lermite. Ces oeuvres 'majeures' côtoient celles de jeunes créateurs 'encore à l'aube de leur carrière'.

Les quatre expositions, réunie sous la bannière 'Visite aux quatre coins de la collection de l'Etat', présentent autant de thématiques, avec 170 oeuvres présentées: 'elles', dédiée à la femme, 'paysages', 'autorité' et 're-animator'. La première, déjà ouverte, se déroule jusqu'au 14 juillet à la Galerie 2016, à Hauterive.

Au Grand-Cachot

La deuxième sera visible dès samedi, et jusqu'au 11 août, au Grand-Cachot-de-Vent, dans la vallée de la Brévine, tout comme la troisième visitable au Château de Neuchâtel, avec 32 portraits de conseillers d'Etat. La quatrième sera visible du 4 au 20 juillet, puis du 31 août au 21 septembre, à la galerie Smallville, à Neuchâtel.

'Sortir de l'ombre tableaux, photographies, sculptures et tapisseries a nécessité un gros travail', a relevé Zsuzsanna Béri, cheffe du Service de la culture, rappelant que Neuchâtel ne possédait pas de musée cantonal des Beaux-Arts. 'Le travail de recensement et d'inventaire s'est révélé compliqué'.

Situation clarifiée

Au final, ce sont les Neuchâteloises et les Neuchâtelois qui découvriront un 'patrimoine rarement mis en lumière', s'est plu à souligner Alain Ribaux, le magistrat en charge de la culture. 'La collection de l'Etat est là pour documenter et soutenir la production artistique du canton.'

'Réunir l'ensemble des 170 oeuvres en un seul lieu s'est révélé délicat pour une question de disponibilité des sites', a précisé Catherine Aeschlimann, cheffe de projet. Avec ces expositions, et l'inventaire en amont, le canton de Neuchâtel dispose désormais d'une 'très bonne idée de la situation, a complété Zsuzsanna Béri.

/ATS
 

Actualités suivantes