Le cinéaste Jafar Panahi quitte l'Iran après 14 ans d'interdiction

Le réalisateur dissident iranien Jafar Panahi, dont les films ont été primés par de nombreux ...
Le cinéaste Jafar Panahi quitte l'Iran après 14 ans d'interdiction

Le cinéaste Jafar Panahi quitte l'Iran après 14 ans d'interdiction

Photo: KEYSTONE/AP

Le réalisateur dissident iranien Jafar Panahi, dont les films ont été primés par de nombreux festivals, a quitté son pays pour la première fois depuis près de quatorze ans, a annoncé mercredi son avocat. Il s'est rendu en France.

Le cinéaste de 62 ans a été libéré sous caution début février après près de sept mois de détention à Téhéran. Il lui était interdit de quitter le territoire depuis 2010, date à laquelle il avait été condamné à six ans de prison pour 'propagande contre le système'.

'Après avoir purgé sa peine, M. Panahi a eu l'autorisation de quitter le pays et a obtenu son passeport', a indiqué Me Saleh Nikbakht à l'AFP. Il a précisé que le réalisateur s'était rendu en France pour rendre visite à sa fille qui y vit, sans préciser la durée du séjour.

Mardi soir, la femme du cinéaste a publié une photo d'elle-même et de M. Panahi dans un aéroport sur sa page Instagram, affichant sa joie de sortir du pays.

Arrêté le 11 juillet 2022 à Téhéran, Jafar Panahi a été libéré en février, deux jours après avoir entamé une grève de la faim pour protester contre ses conditions de détention. 'Autant que je sache, il n'y a plus de dossiers judiciaires contre lui', a indiqué son avocat.

Locarno, Venise, Berlin, Cannes

Jafar Panahi a reçu le Léopard d'or en 1997 au festival de Locarno pour 'Le Mirroir'. Il a ensuite gagné un Lion d'or à la Mostra de Venise en 2000 pour son film 'Le Cercle', puis l'Ours d'or à Berlin pour 'Taxi Téhéran' en 2015 avant le prix du meilleur scénario pour 'Trois Visages' au Festival de Cannes de 2018.

Son dernier film, 'Aucun Ours', qui, comme la plupart de ses oeuvres récentes, le met directement en scène, a été projeté en 2022 à la Mostra de Venise alors qu'il était déjà emprisonné. Il y a remporté le prix spécial du jury.

/ATS
 

Actualités suivantes