Le public de retour aux Journées littéraires de Soleure

Après deux éditions purement virtuelles à cause de la pandémie, les passionnés de littérature ...
Le public de retour aux Journées littéraires de Soleure

Le public de retour aux Journées littéraires de Soleure

Photo: La trentenaire Rebecca Gisler, l'une des lauréates du Prix suisse de littérature pour son premier livre "D'oncle", participe aux Journées littéraires de Soleure.

Après deux éditions purement virtuelles à cause de la pandémie, les passionnés de littérature prennent à nouveau possession de Soleure jeudi pendant les trois jours des Journées littéraires. Une dizaine d'auteurs et de traducteurs romands font le déplacement.

Parmi les autrices et auteurs ou traductrices et traducteurs francophones présents au festival, on peut citer Simona Brunel-Ferrarelli, Rebecca Gisler, Pierre-André Milhit, Ivan Salamanca, François-Henri Désérable, Pierrine Poget et Blaise Ndala. Si la grande majorité des invités sont germanophones, lecteurs et lectrices alémaniques seront toutefois aussi initiés à des oeuvres francophones et italophones.

La nouvelle directrice de l'Office fédéral de la culture, Carine Bachmann, participe pour la première fois à ce rendez-vous littéraire. Elle était déjà sur place mercredi soir avec le conseiller fédéral Alain Berset pour la remise des Prix suisses de littérature 2022, à trois Romandes notamment: Rebecca Gisler, Fabienne Radi et Isabelle Sbrissa. Le Grison Reto Hänny a reçu son Grand Prix suisse de littérature en mains propres également.

Clap de fin pour Dani Lanholf

La soirée de jeudi devrait être un événement particulier pour Dani Landolf. Cette 44e édition est la seconde, mais aussi la dernière qu'il dirige. Il a annoncé sa démission en janvier à la surprise générale en raison de divergences sur l'évolution future des Journées littéraires de Soleure. Un duo formé de Nathalie Widmer et de Rico Engesser reprendra le flambeau en août.

Dani Landolf et son équipe invitent à 140 manifestations sur place. Outre les lectures classiques et les entretiens, des performances de slam, des ateliers, des tables rondes, des expositions et des soirées thématiques sont prévus. Des lectures gratuites auront lieu tous les après-midi sur la scène extérieure devant les escaliers de la Cathédrale de Soleure. Environ 80 auteurs de Suisse et de l'étranger sont invités à cette édition.

Un bémol: le dernier lauréat du prix Pulitzer, Joshua Cohen, a annulé sa venue. L'Américain devait présenter son roman 'Witz' avec son traducteur Ulrich Blumenbach.

Une table ronde intitulée 'Was Russlands Krieg gegen die Ukraine macht mit uns' (Ce que la guerre de la Russie contre l'Ukraine nous fait) a été ajoutée au programme après coup. Samedi soir, l'auteure et traductrice Halyna Petrosanyak, qui vit en Suisse, ainsi que les auteures et traductrices Idyna Herasimovich, Olga Shparaga et Marina Skalova en discuteront. Evgenia Lopata sera elle jointe par zoom depuis la ville de Czernowitz, à l'ouest de l'Ukraine.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus