Près de 200 rencontres programmées au Salon du livre

Du 28 octobre au 1er novembre, le Salon du livre propose des discussions entre les auteurs ...
Près de 200 rencontres programmées au Salon du livre

Près de 200 rencontres programmées au Salon du livre

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Du 28 octobre au 1er novembre, le Salon du livre propose des discussions entre les auteurs et le public dans différents lieux de la ville de Genève. L’accès est gratuit mais les places sont limitées.

De nombreux évènements sont déjà annoncés complets. Rencontres, pièces de théâtre, ateliers, contes pour enfants, lectures ou encore dédicaces, le Salon du livre de Genève quitte Palexpo pour prendre ses quartiers en ville. Près de 200 rencontres sont prévues en cinq jours. Deux invités sont à l’honneur : l’écrivaine franco-marocaine Leïla Slimani, prix Goncourt 2016 et Raphaël Enthoven, écrivain français et professeur de philosophie. Ils participeront à plusieurs tables rondes.

Leïla Slimani et Diane Meur converseront lors d’une rencontre intitulée «La fiction pour raconter l’autre», vendredi au Muséum d’histoire naturelle. Le lendemain, elle participera à une discussion sur les héroïnes dans les tumultes de l’Histoire du XXe, puis assistera à une lecture de textes rédigés par des femmes victimes de violences conjugales au Théâtre Saint-Gervais.

Écrire les combats

Raphaël Enthoven participera à une discussion sur la liberté d’expression vendredi ou encore à une rencontre nommée «Combattre l’ignorance et la peur» avec l’écrivain Boualem Sansal. Le Salon du livre porte cette année une attention particulière aux combats et aux crises d'aujourd'hui, indique-t-il sur son site internet et dans un communiqué.

Sur ce thème, Dominique Bourg, philosophe et professeur à l’Université de Lausanne et Mireille Dumas, réalisatrice et journaliste, partageront leurs analyses sur les enjeux des crises actuelles et futures lors d'une conférence samedi à la Bibliothèque de Genève. Évènement phare, mardi, Juan Branco, conseiller juridique de Julian Assange et auteur du livre 'Assange. L’anti-souverain', retracera le parcours et les combats du fondateur de Wikileaks au cours d’une conférence.

La littérature africaine sous la loupe

La remise du prix Ahmadou Kourouma récompensera vendredi un auteur d’expression française, africain ou d’origine africaine de l’Afrique subsaharienne. Les rencontres du salon africain aborderont les thèmes des traditions, des destins de femmes ou encore des banlieues et des migrations.

En tout, une dizaine de rencontres sont organisées, dont celle des écrivaines Hemley Boum et Béata Umubyeyi Mairesse sur «les déchirures de l’histoire». Elles évoqueront leurs romans sur le destin de générations de femmes, de familles déchirées par les violences de l’histoire de leurs pays respectifs que sont le Cameroun, le Rwanda, mais aussi la France de l’exil.

Le virus s’invite dans les conférences

Le dessinateur Chappatte et le professeur Didier Pittet, médecin épidémiologiste, chef du service de prévention et contrôle des infections aux hôpitaux universitaires et à la Faculté de médecine de Genève, se rencontreront autour d’une discussion sur la crise sanitaire de 2020.

Durant toute la durée de la manifestation, les mesures sanitaires en vigueur seront appliquées, notamment le port du masque obligatoire et la distanciation de 1.5m entre deux personnes.

Pour la première fois, le salon du livre de Genève se tient en automne. C’est aussi la première édition de Natacha Bayard, la nouvelle directrice du Salon du livre. Cette dernière a pris ses fonctions en janvier dernier.

www.salondulivre.ch

/ATS
 

Actualités suivantes