Un danseur italien remporte le Prix de Lausanne 2020

Huit danseurs se sont distingués lors du Prix de Lausanne 2020 et ont été récompensés samedi ...
Un danseur italien remporte le Prix de Lausanne 2020

Un danseur italien remporte le Prix de Lausanne 2020

Photo: Keystone/VALENTIN FLAURAUD

Huit danseurs se sont distingués lors du Prix de Lausanne 2020 et ont été récompensés samedi à Montreux (VD). Ils recevront une bourse qui leur permettra de poursuivre leur cursus dans une école ou une compagnie de ballet parmi les plus prestigieuses au monde.

Le premier prix est revenu à l'Italien Marco Masciari. L'adolescent de 17 ans a aussi remporté le prix d'interprétation contemporaine, ont indiqué samedi soir les organisateurs. Les sept autres lauréats sont originaires des Etats-Unis (2e prix), du Brésil (3e prix), de Chine, de Corée du Sud et de Roumanie, précisent-ils.

En plus du deuxième prix, l'Américaine Ava Arbuckle, 15 ans, a décroché le prix du meilleur jeune talent. La danseuse portugaise Catarina Pires (bientôt 18 ans) gagne le prix du public et la chinoise Yuyan Wang (17 ans) le prix du public web.

Au total, 77 jeunes danseurs de 25 nationalités - 47 filles et 30 garçons - ont pris part à la 48e édition de ce concours international de danse qui avait débuté lundi dernier au 2m2c à Montreux.

Vingt-et-un qualifiés en finale

Sous l'œil attentif de professeurs et de coaches de renom (dont Nicolas le Riche, directeur du Royal Swedish Ballet et Etoile du Ballet de l'Opéra national de Paris), ils avaient d'abord passé la semaine à travailler leurs variations classiques et contemporaines. Vendredi, ils tentaient leur chance devant les neuf membres du jury, présidé par Frédéric Olivieri (lauréat du Prix de Lausanne 1977), pour être sélectionnés pour la finale de samedi.

Vingt-et-un jeunes, de dix nationalités différentes, se sont qualifiés. Les nationalités les plus représentées étaient la Chine avec six candidats, les Etats-Unis et l'Australie, avec trois candidats chacun.

Le potentiel des danseurs a été évalué selon plusieurs facteurs, rappellent les organisateurs: aisance technique, talent, aptitude à réagir à la musique et à reproduire des mouvements, entre autres. Ils devaient maîtriser à la fois le répertoire classique traditionnel et des créations contemporaines.

Succès en ligne

Le Projet Chorégraphique avec les élèves des écoles partenaires a par ailleurs eu lieu une dernière fois en 2020: 26 danseurs du monde entier ont participé à la création d'une pièce sous la direction du chorégraphe italien, Mauro Bigonzetti. Intitulée 'Andante ballabile', la chorégraphie a été jouée samedi lors de l'intermède de la finale.

Depuis l'année dernière, le temps dédié au 'live-streaming' de l'événement a été triplé, avec près de 6 heures de direct par jour, retransmis sur Arte Concert et le site du Prix de Lausanne. Les sélections et la finale ont, elles, été diffusées en direct dans leur intégralité. Cette année, les sessions quotidiennes ont connu 'un succès sans précédent'. Elles ont été vues plus de 1,1 million de fois, contre environ 560'000 fois l'an dernier.

Le concours a été légèrement affecté par l'épidémie de coronavirus. Trois concurrents de la région du Liaoning en Chine ont en effet dû annuler leur participation, n'ayant pas été autorisés à voyager à la suite des restrictions liées au coronavirus. Sept autres candidats chinois et leurs accompagnants ont en revanche pu faire le déplacement à Montreux. Ils ont fait l'objet d'un examen médical à leur arrivée et ont été déclarés en bonne santé.

Cette année, la manifestation s'est tenue à l'Auditorium Stravinski à Montreux en raison des travaux au Théâtre de Beaulieu. Elle retournera en ses murs lausannois pour l'édition de 2021.

/ATS