Echo du projet de géothermie profonde au Palais fédéral

Le Conseil fédéral a réagi au projet de géothermie profonde à Haute-Sorne, à la suite d’une ...
Echo du projet de géothermie profonde au Palais fédéral

Le Conseil fédéral a réagi au projet de géothermie profonde à Haute-Sorne, à la suite d’une interpellation du conseiller national argovien Matthias Jauslin. L’exécutif déplore l’éventuelle révocation de l’autorisation de centrale dans le Jura

Le Conseil fédéral a donné mercredi passé son avis sur le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne. (Photo libre de droits). Le Conseil fédéral a donné mercredi passé son avis sur le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne. (Photo libre de droits).

Le projet de géothermie profonde à Haute-Sorne remonte jusqu’au Palais fédéral. Le conseiller national argovien Matthias Jauslin a déposé une interpellation début mai pour connaitre l’avis du Conseil fédéral sur le dossier. L’interpellation de l’élu PLR se base sur la décision du gouvernement jurassien en avril dernier. L’exécutif cantonal avait annoncé son intention d'ouvrir une procédure qui pourrait mener à l’arrêt du projet. Matthias Jauslin estime dans son texte qu’une révocation de l’autorisation du projet représenterait un coup dur pour d’autres projets de géothermie profonde en Suisse.


Pas de remise en question du projet-pilote

Le gouvernement helvétique déplore cette éventuelle révocation de l'autorisation confirmée par le Tribunal fédéral. Il rappelle dans sa réponse la grande importance du projet pour le développement des énergies renouvelables indigènes. Selon l’exécutif, son interruption irait à l'encontre des objectifs de la Stratégie énergétique acceptée par le peuple suisse il y a trois ans. Le Conseil fédéral rappelle aussi qu’il n’a pas compétence d’intervenir dans les procédures d’autorisation cantonales mais qu’il soutient le projet à hauteur de 90 millions de francs. Une subvention qui serait révoquée si l’autorisation devait être supprimée de manière définitive.

De son côté, le Département de l'environnement du canton du Jura ne commente pas l'avis du Conseil fédéral, la procédure étant toujours en cours. /lbe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus