« La p’tite phrase » - L’importance des premiers secours

La moitié de la population suisse a oublié les gestes qui sauvent apprenait-on vendredi dernier ...
« La p’tite phrase » - L’importance des premiers secours

La moitié de la population suisse a oublié les gestes qui sauvent apprenait-on vendredi dernier, jour où une formation était dispensée pour les forestiers du Jura

Des employés d’entreprises forestières ont suivi une formation dans une forêt près de Coeuve vendredi dernier. Des employés d’entreprises forestières ont suivi une formation dans une forêt près de Coeuve vendredi dernier.

« Aujourd’hui, les gens ne font pas faux, ils ne font rien. Faire un peu faux, c’est cent fois mieux que de ne rien faire. »

Un arrêt cardiaque en pleine rue, une présence sur un accident de la route, un enfant qui tombe lourdement. Les situations d’urgence sanitaires sont aussi redoutées, variées que rares à l’échelle d’une vie humaine. Un citoyen lambda ne prodiguera presque jamais des gestes de premiers secours, mais les connaître au moment opportun peut sauver une vie. L’actualité de vendredi dernier a démontré qu’en Suisse et dans le Jura, nous sommes encore très loin d’être suffisament formés. Elle a inspiré ce commentaire à Cyprien Lovis, lu ce mardi dans le cadre de la chronique La p’tite phrase (8h20 sur RFJ).

« On pense à des choses mirobolantes en oubliant l’essentiel »


 

Actualités suivantes