Marche anti-Trump pour les droits des femmes à Genève

L'unique 'Marche des femmes pour la dignité' organisée en Suisse a rassemblé quelque 2500 personnes ...
Marche anti-Trump pour les droits des femmes à Genève

Marche anti-Trump pour les droits des femmes à Genève

Photo: Keystone

L'unique 'Marche des femmes pour la dignité' organisée en Suisse a rassemblé quelque 2500 personnes, hommes et femmes de tous âges, samedi à Genève. Les manifestants ont défilé d'une rive à l'autre par des températures glaciales.

Musique, bonnets roses, humour: l'ambiance était bon enfant, mais le fond, grave. 'Nous devons défendre les valeurs démocratiques', a déclaré Karen Olson, coordinatrice de la marche suisse. Cette action vise à répondre à la montée, dans le monde entier, de la xénophobie, du sexisme, du racisme, du déni des problèmes environnementaux, de l'intolérance et du nationalisme.

S'il n'a jamais été nommé par les orateurs samedi, le nouveau président des Etats-Unis Donald Trump symbolise à lui seul la menace qui plane sur les droits civiques, les droits des femmes et des minorités. 'Les valeurs d'égalité, de diversité et d'inclusion sont remises en question partout', a mis en garde en anglais le politologue Daniel Warner. Et d'avertir: la lutte ne fait que commencer.

Un avis partagé par Micheline Calmy-Rey. Dans un message lu devant la foule, l'ex-conseillère fédérale a aussi lancé un appel aux jeunes femmes présentes de s'engager en politique aux niveaux local et national. Parfait exemple de cet engagement, la conseillère nationale Lisa Mazzone (Verts/GE), vice-présidente des Verts suisses a invité les participants à revendiquer pour construire.

'Désobéissance'

Par -2 degrés, le défilé est passé de la rive droite de la rade à la rive gauche, tandis que des automobilistes ont manifesté leur soutien en klaxonnant. 'Des ponts pas des murs', 'Désobéissance', 'La résistance est un devoir quand l'injustice devient la loi' ou encore 'Le changement climatique est réel' pouvait-on lire en anglais sur les pancartes brandies par les participants.

D'autres actions sont prévues, a fait savoir Karen Olson. La prochaine, organisée par la toute nouvelle association Women's March Geneva, aura lieu lors de la Journée internationale des femmes, le 8 mars.

Quelque 600 marches sont annoncées dans le monde entier en réponse à l'intronisation de Donald Trump vendredi. En Suisse, cette action a reçu le soutien des sections locales d'Amnesty International, de Greenpeace et de l'association des démocrates américains de l'étranger, Democrats Abroad.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus