Oskar Freysinger exclu du gouvernement valaisan

L'électorat valaisan a infligé dimanche un carton rouge à Oskar Freysinger. Le conseiller d'Etat ...
Oskar Freysinger exclu du gouvernement valaisan

Oskar Freysinger exclu du gouvernement valaisan

Photo: Keystone

L'électorat valaisan a infligé dimanche un carton rouge à Oskar Freysinger. Le conseiller d'Etat UDC sortant doit céder sa place au candidat PLR Frédéric Favre.

Le PDC est le grand vainqueur de cette élection. Au premier tour il y a trois semaines, il avait placé ses trois candidats en tête. Il récidive au deuxième tour. Le mieux élu est le conseiller national Roberto Schmidt avec 59'616 voix, devant le conseiller d'Etat sortant Jacques Melly, 57'582 voix et l'ancien président du PDC suisse Christophe Darbellay, 54'338 voix.

La candidate socialiste Esther Waeber-Kalbermatten pointe en quatrième position avec 53'990 voix. Le candidat PLR Frédéric Favre, néophyte en politique puisqu'il s'agissait de sa première campagne électorale, a récolté 44'644 voix.

Carton jaune au premier tour

Au sixième rang, et par conséquent non élu, Oskar Freysinger a totalisé 42'520 voix. Au premier tour déjà, l'électorat lui avait infligé un carton jaune puisqu'il terminait également à la sixième position derrière Stéphane Rossini (PS), lequel termine le deuxième tour au septième rang avec 40'429 voix.

Pour Oskar Freysinger, cette élection est une soupe à la grimace. Il avait été plébiscité par l'électorat il y a quatre ans, terminant les deux tours en tête, réunissant 56'913 voix au second tour, soit 43,5% des suffrages. Cette année, 32,4% des votants ont glissé son nom dans l'urne. Pour la première fois dans l'histoire moderne du Valais, un conseiller d'Etat qui brigue un nouveau mandat n'est pas réélu.

La lutte pour le cinquième siège a mobilisé l'électorat. Au premier tour il y a deux semaines, la participation avait atteint 58%. Dimanche elle a totalisé 61,35%. Entre les deux tours, le seul sujet de conversation était le maintien ou non d'Oskar Freysinger au gouvernement.

Au final, tous les candidats améliorent leur score par rapport au premier tour de manière significative. Mais si Oskar Freysinger se classe dans les cinq premiers dans le Haut-Valais, il termine dernier dans la partie francophone du canton.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus