Nestlé réaffirme son attachement à la marque bicentenaire Cailler

L'usine de Broc, qui a profité de solides investissements de Nestlé ces dernières années, exporte ...
Nestlé réaffirme son attachement à la marque bicentenaire Cailler

L'usine de Broc, qui a profité de solides investissements de Nestlé ces dernières années, exporte désormais la moitié de sa production

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Au moment de fêter les 200 ans de la marque, Nestlé réaffirme son attachement au chocolat Cailler, à Broc dans le canton de Fribourg. L'usine, qui a profité de solides investissements ces dernières années, exporte désormais la moitié de sa production.

« Nous restons attachés à la marque Cailler, icône helvétique depuis 200 ans », indique Olivier Quillet, directeur de l'unité chocolat chez Nestlé Suisse depuis avril dernier, dans une interview parue jeudi dans La Liberté. « C'est vrai qu'il y a eu des décisions stratégiques l'an passé qui ont eu un impact sur le site de Broc. »

« Mais, en même temps, nous avons investi dans l'usine une vingtaine de millions de francs entre 2015 et 2019 », rassure Olivier Quillet. Il y a eu de gros investissements dans l'outil de production. L'emploi à l'usine de Broc, avec ses quelque 300 personnes, est stabilisé depuis une dizaine d'années.

« Et, avec nos produits, nous correspondons parfaitement à ce que recherche le consommateur aujourd'hui : de l'authenticité », affirme le directeur de l'unité chocolat chez Nestlé Suisse.

 

Nouvelles habitudes

Concernant la nouvelle recette Cailler lancée il y a plus d'un an, Olivier Quillet dit être content des réactions des consommateurs « même si, pour toute l'industrie, 2018 n'a pas été une très grande année notamment à cause de l'été très chaud ».

« Plus globalement, il y a une tendance de fond qui explique une diminution du marché du chocolat: la Suisse n'est plus le numéro un mondial incontesté de la consommation de chocolat, les questions de santé diminuent l'attrait du produit, la classique boîte de pralinés qu'on offrait à sa grand-mère est dépassée », relève Olivier Quillet.

 

Exportations depuis Broc

Le directeur revient par ailleurs sur la volonté de Nestlé d'augmenter ses exportations. « Le groupe a décidé de promouvoir des marques de chocolat locales au niveau local et la marque KitKat au niveau mondial », détaille-t-il.

« Ainsi, pour Cailler, nous concentrons nos efforts sur la Suisse et les pays voisins comme la France et l'Allemagne », poursuit Olivier Quillet. « Par contre, en dehors de Cailler, l'usine de Broc fabrique à 50% pour l'exportation sous d'autres marques comme Nestlé, Lanvin ou encore Menier. » /ATS-rst


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus