La majorité des enfants vivent avec leurs deux parents en Suisse

Plus de trois quarts des enfants vivent avec leurs deux parents en Suisse, selon le dernier ...
La majorité des enfants vivent avec leurs deux parents en Suisse

La majorité des enfants vivent avec leurs deux parents en Suisse

Photo: KEYSTONE/GAETAN BALLY

Plus de trois quarts des enfants vivent avec leurs deux parents en Suisse. Treize pour cent vivent avec un seul parent, la mère en général. Leur situation financière est souvent difficile, selon le dernier rapport sur les familles de l'OFS.

En Suisse, près d'un ménage sur trois compte des enfants de moins de 25 ans. Les mères actives sont 78% à travailler à temps partiel contre 12% des pères, révèle le rapport publié mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Le modèle du 'père travaillant à plein temps et la mère à temps partiel' domine. La part est de 49% pour les couples avec des enfants de moins de quatre ans. Dans 10% de ces couples seulement, les deux parents travaillent à temps partiel.

Plus d’un tiers des enfants de moins de trois ans sont confiés à une crèche ou une famille de jour. Quarante pour cent sont en revanche pris en charge exclusivement par leurs grands-parents. C'est au-delà de la moyenne européenne qui se situe à 28%.

Romands moins traditionnels

Les familles recomposées représentent 6% des cas. Les parents vivant en union libre représentent près d'un dixième des ménages avec enfants de moins de 25 ans.

Les formes de ménages non traditionnelles sont plus répandues dans les cantons romands et dans celui de Bâle-Ville. La proportion de ménages monoparentaux est de 22% dans le canton de Neuchâtel, 21% dans celui de Genève et de 20% dans ceux de Bâle-Ville, de Vaud et du Tessin.

Elle se situe en-dessous de 13% dans ceux de Suisse centrale ou orientale. Les couples en union libre sont les plus nombreux à Neuchâtel (13%) et dans le Jura (13%), ainsi qu'à Vaud (12%) et Fribourg (11%).

Problèmes financiers

Nombreuses sont les familles monoparentales dont la situation financière est tendue. La majorité de ces ménages sont constitués d'une mère seule (83%).

Près d'un quart ont des difficultés voire de grandes difficultés à joindre les deux bouts. Pour les couples avec enfants, la proportion atteint 13% des ménages et 7% pour ceux qui n'ont pas d'enfant.

Les ménages monoparentaux, tout comme les personnes vivant seules, ont davantage recours à l'aide sociale: 21% en bénéficient. Les personnes qui vivent dans un ménage monoparental et celles qui vivent seules se disent moins souvent être en bonne ou en très bonne santé (respectivement 75% et 78%) que celles vivant dans un ménage de couple avec enfants (83%) ou les couples sans enfant (81%).

Enfin, 18% de la population de 25 à 80 ans apporte son aide au moins une fois par semaine à une personne qui a des problèmes de santé. Il s'agit surtout de femmes (20%) contre 15% d'hommes. Les 25 à 44 ans et les 45 à 64 ans soutiennent avant tout leurs parents ou beaux-parents. L’aide apportée par les 65 à 80 ans va le plus souvent à des amis ou des voisins.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus