L’histoire de 75 ans dans un livre

La Fédération suisse des sourds célèbre ses 75 ans cette année. Pour l’occasion, elle publie ...
L’histoire de 75 ans dans un livre

La Fédération suisse des sourds célèbre ses 75 ans cette année. Pour l’occasion, elle publie un livre qui retrace son histoire, qui sera également disponible sous forme de vidéos en langue des signes

Le livre retrace l'histoire de la Fédération suisse des sourds. (Photo: Fédération Suisse des Sourds SGB-FSS) Le livre retrace l'histoire de la Fédération suisse des sourds. (Photo: Fédération Suisse des Sourds SGB-FSS)

La Fédération suisse des sourds fête cette année son 75 anniversaire. Pour l’occasion, elle a sorti un livre inédit qui retrace son histoire, la raison de sa création et comment elle a évolué. L’ouvrage raconte également les succès que la fédération a pu atteindre depuis sa création le 17 février 1946. On y retrouve également le portrait de personnalités sourdes qui ont marqué la fédération. Parmi les événements marquants, le livre retrace ce qui est appelé « l’époque du réveil des sourds ». La porte-parole de la Fédération suisse des sourds Sandrine Burger explique qu’à la suite d’un congrès en 1980 à Milan, la langue des signes a été plus ou moins interdite dans les écoles. Ce qui a eu l’effet de réveiller les sourds qui ont « commencé à militer pour leur langue […] et c’est à partir de là que vraiment les sourds ont commencé à pouvoir obtenir la langue des signes dans les écoles, qu’il y a eu des cours en langue des signes, que les premiers interprètes sont apparus, que les sous-titrages à la télévision sont apparus. Ça c’était vraiment des très grandes étapes pour la communauté sourde » explique Sandrine Burger. Cet ouvrage s’adresse aux personnes sourdes mais sert également à sensibiliser la population entendante, un point important pour Sandrine Burger qui rappelle que la surdité est un handicap qui ne se voit pas.


Un livre sous forme de vidéos

L’ouvrage sera aussi présenté sous forme de vidéos dans les trois langues des signes. Pour Sandrine Burger, c’est important de mettre en avant cette langue peu connue et pas encore assez répandue dans les communications officielles au niveau cantonal et national. La porte-parole de la Fédération suisse des sourds explique qu’un sourd a la possibilité de lire l’ouvrage mais cela peut s’avérer très fatiguant car pour lui, la langue écrite correspondant à une langue étrangère.


Défi de reconnaissance

De nombreux défis se présentent pour la Fédération suisse des sourds dans le futur. Après une année très animée en raison de la pandémie et du port du masque, elle va s’attaquer à la reconnaissance officielle de la langue des signes au niveau fédéral. En juin 2019, la fédération a pu, avec l’aide d’élus à Berne, déposer un postulat pour que le Conseil fédéral étudie les possibilités juridiques de cette reconnaissance. Un rapport est attendu pour cet automne et, selon Sandrine Burger, c’est à partir de ce rapport que la Fédération suisse des sourds saura comment orienter son combat pour la suite. /lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus